Portrait de Claude Moskalenko

Portrait de Claude Moskalenko

Retraité (ancienne psychosociologue)

Pantin

 

 

Quand et comment avez-vous connu l’Observatoire de la Fraternité ?

J’ai été conseillère municipale à Pantin et j’avais été cooptée par Aline pour faire partie de son équipe municipale à Pantin. Pour faire partie de son équipe d’élus verts de Pantin. Aline m’a contacté en me faisant par de son projet de créer l’Observatoire savoir ce que j’en pensais et moi j’ai trouvé que c’était une bonne idée. J’ai contribué modestement à la création de cet appel.

 

Pour quelles raisons avez-vous décidé de faire partie des signataires ?

Il m’a semblait contenue des événements qui ont eu lieu. Qu’il fallait dans notre département mettre en valeur toutes les initiatives telles qu’elles soient (culturelles, politiques, sportives…). J’étais toute à fait partie prenante de ce projet.

 

Qu’est ce que ce réseau représente-t-il pour vous ?

Je trouve très intéressant d’avoir une vision collective qui embrasse toutes les initiatives de toutes natures    (associatives, religieuses, politiques…). C’est témoigner que le département avec des forces locales d’origines très différentes ont en quelque sorte une vision d’un avenir multiculturel. Qui de mon point de vue correspond à l’avenir du monde. On est une forme d’espérance d’une société multi culturelle et tolérante. Il y a dans tous les peuples une capacité à collaborer et de créer ensemble, c’est ce qu’il faut sauvegarder pour l’avenir.

 

Vous sentez-vous personnellement concerné par la question de la fraternité en Seine-Saint-Denis ?

Oui, j’habite en Seine-Saint-Denis. J’ai été élue en Seine-Saint-Denis. Il m’est impossible de ne pas me sentir concerner par la question de la Fraternité. D’une part par mon éducation et d’une autre part par la transmission des valeurs que j’ai reçu dans ma propre famille qui été en particuliers celle de dépasser leur condition.

 

Quelles sont vos valeurs et les causes que vous défendez ?

Je suis très sensible depuis longtemps à la cause des femmes, dans la promotion des femmes, de leur rôle et surtout dans le rôle qu’elles ont dans l’éducation des enfants. D’une part les hommes sont très pris par les enjeux professionnels mais les femmes sont celles qui éduquent les enfants elles sont aussi en lien avec l’environnement proche de leur contexte d’habitation. Elles sont en contacte localement avec différentes structures qui existent dans leur quartier. Je pense dons qu’elles ont un rôle très important dans la socialisation des enfants. Les femmes ont été conditionnées par la représentation de leur rôle, elles sont héritières d’une conception de la place de la femme et ce n’est pas facile pour elle de la modifiée. L’éducation des femmes et leur accès à la culture est pour moi fondamentale.

 

Avez vous déjà participé à un/des événements organisé(s) par l’Observatoire de la Fraternité ?

J’ai participé à tous les événements. Je ne suis pas toujours présente aux réunions mais je suis tout ce qu’il s’y passe.

 

Qu’en avez vous pensez ?

Ce que je trouve intéressant c’est la diversité des participants et la diversité des champs d’actions. On apprends des autres à travers les expériences qui mettent en œuvre, c’est très enrichissant.

 

Avez-vous des idées d’actions, d’interventions et/ou de débats à nous faire part ?

Pour le 1er juillet il faudrait qu’il y est des débats communs, la mise en valeur d’expérience même petite mais qui permette une rencontre interculturelle et inter sociale. Des débats pus généraux et plus prospectifs sur l’avenir interculturel qui se développe dans le monde entier. Et sur la nécessité à trouver un socle commun, réunissant des philosophies, des religions et des conceptions du vivre ensemble différent il faut arriver à trouver un socle de tolérance et d’acceptation. Je pense que si on aborde cette aspect c’est pour une prospective pour le monde à venir. Je redoute l’enfermement qui est à l’origine des guerres. Il faut construire ensemble pour un avenir de l’humanité sans guerre et sans destruction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *