Portrait de Fatma Sal

Portrait de Fatma Sal

Directrice de l’Association Nénuphar

Pantin

FATMA SEL

Quand et comment avez-vous connu l’Observatoire de la Fraternité ?

Je l’ai connu par le biais de Mme Aline Archimbaud, que j’ai connu bien avant la création de l’Observatoire lors d’un séminaire. Nous l’avions invité à ce séminaire pour intervenir sur les entraves que les femmes rencontrent dans la vie professionnelle. On lui a également fait une demande de réserve parlementaire pour notre projet Femmes venues d’ailleurs. Après les attentats de novembre 2015 on a reçu l’appel à la création de l’Observatoire et nous avons tout de suite répondu présents et on a signé. On s’est tout de suite impliquées dans ce projet. Nous faisons donc partie des signataires depuis sa création.

 

Pour quelles raisons avez-vous décidé de faire partie des signataires ?

C’est notre domaine d’actions, la valorisation de la femme dans la société par le biais du vivre-ensemble. Ça rentre vraiment dans notre projet et notre objectif, c’était une belle occasion de travail ensemble sur la fraternité et le vivre ensemble.

 

Qu’est-ce que ce réseau représente-t-il pour vous ? Que vous a t-il apporté personnellement et professionnellement ?

Personnellement, ça va dans le sens de mes objectifs. J’ai pu avoir la possibilité de travailler avec d’autres personnes, de développer le partenariat et de pouvoir avoir plus de visibilité par rapport à nos actions. L’Observatoire a pour but de valoriser les associations qui prônent le vivre qui n’ont pas forcément de visibilité de se faire connaître. On a pu profiter de cela.

 

Pensez-vous que votre statut est un plus ou un frein pour le réseau ?

Je pense que c’est un plus parce que Nénuphar aussi valorise le vivre ensemble. Dans le vivre ensemble c’est vivre avec toutes personnes de toutes origines, de toutes cultures et de toutes confessions. Il y a une mixité culturelle au sein de notre association et je pense que cela rapporte un plus à l’Observatoire.

 

Depuis que vous connaissez l’Observatoire de la Fraternité avez-vous une nouvelle vision du vivre ensemble dans le 93?

Oui, j’ai beaucoup plus d’espoir justement les associations œuvrant pour le vivre ensemble. Que nous connaissions pas, on n’imaginer pas qu’il y avait autant de personnes impliquer dans ce milieu-là et surtout de jeunes aussi. On a vu ça à travers les débats organisés récemment et notamment des banquets.

 

Vous sentez-vous personnellement concerné par la question de la fraternité en Seine-Saint-Denis ?

Oui bien sûr en tant qu’être humain, je suis engagée personnellement en tant que bénévole dans notre association. Je m’investis totalement dans notre projet. Comme les banquets de la Fraternité nous organisons le dîner du vivre ensemble chaque année depuis 5ans avec la Plateforme de Paris. J’essaye d’inculquer ces valeurs à mes enfants.

 

Pensez-vous que ce sujet est assez abordé dans le milieu politique et médiatique ?

Non pas du tout, on dit Liberté, Egalité et Fraternité mais je trouve que non. Le mot Fraternité est remis en question et il est assez tabou.

 

Quelles sont vos valeurs et les causes que vous défendez ?

Mes valeurs sont les valeurs universelles et j’ai ma confession propre à moi. Et je pense qu’on devrai s’unir autour de ça. Qui sont le respect de l’autre, de sa culture, de sa confession, respecter les règles de la citoyenneté, la laïcité et aider son prochain. Je suis musulmanes mais les valeurs de l’association tournent autour des valeurs universelles qui sont aussi les miennes.

 

Pouvez-vous en dire plus sur votre association ?

L’Association Nénuphar est une association à but non lucratif créée en 2011 par un groupe de femmes portées par une volonté d’offrir un espace de rencontres aux personnes de cultures différentes. Conscientes de l’importance de la mixité culturelle et sociale, elles mettent à disposition leurs locaux et proposent des actions variées dans le but de développer la connaissance mutuelle et de contribuer à l’épanouissement spécifique des femmes. L’Association Nénuphar œuvre ainsi à la promotion du développement personnel, social et professionnel de celles-ci par l’éducation, l’échange et l’entraide. Ceci afin de leur donner les clés d’une pleine intégration dans la vie sociale par la prise de conscience de leurs potentiels ainsi que la mise en œuvre de leurs capacités. La femme occupe effectivement un rôle central pour le Bien Vivre Ensemble dans une société harmonieuse.

 

Avez-vous déjà participé à un/des événements organisé(s) par l’Observatoire de la Fraternité ?

Oui plusieurs les banquets et les débats.

 

Qu’en avez-vous pensé ?

Il y a une vraie solidarité et une vraie fraternité entre les personnes qui organisent ces évènements. Ce sont des belles choses qui ont étaient organisées jusqu’à présent et j’espère que cela va perdurer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *